Comment envoyer (ou recevoir) de l’argent à l’étranger

Vendre sa voiture à un Belge, commander des bijoux en angleterre ou des produits de beautés aux USA, il n’est finalement pas rare de réaliser des transactions financières avec l’étranger. Mais alors, comment on fait ? À quoi faut-il faire attention ? Qu’est ce que l’IBAN ou le BIC ? On va tout vous expliquer !

IBAN et BIC : deux sigles qu’il faut connaître

L’IBAN, l’International Bank Account Number c’est un numéro de compte bancaire européen standardisé, il est utile pour les paiements transfrontaliers (zone E.E.E), il fonctionne dans tous les pays ayant choisis de l’utiliser. Il permet un acheminement plus rapide avec une tarification adaptée.

Le BIC, Bank Identifier Code est l’identifiant normalisé international de banque. On l’appel aussi « adresse SWIFT ». Il est utilisé dans le monde entier !

 

Vous souhaitez envoyer de l’argent à l’étranger pour régler un achat

Premièrement, si vous ne pouvez pas régler l’achat à l’aide de votre carte bancaire, le virement est à privilégier à toute autre forme de virement.

Dans tous les cas, voici quelques précautions à suivre :

  1. Avant d’envoyer de l’argent, vérifiez l’existence de la personne avec qui vous allez effectuer la transaction (notamment s’il s’agit d’une personne morale = d’une entreprise ou d’une institution).
  2. Vérifiez la cohérence de l’opération : si le prix vous semble décalé (trop alléchant, par exemple) par rapport à l’objet acheté, attention ! Il peut s’agir d’une arnaque.
  3. Dans tous les cas, spécifiez clairement le motif du paiement, en indiquant bien concrètement l’objet acheté. Que l’on transfère ou que l’on reçoive des fonds il faut toujours expliquer et justifier l’objet de l’opération.
  4. Soyez vigilants par rapport à d’éventuelles sollicitations ou courriers reçus intimant l’ordre de payer. C’est souvent une façon de vous forcer la main pour vous obliger à agir sans réfléchir.
  5. Vérifiez que des transactions sont possibles avec le pays en question : par exemple, en Chine, il n’y a pas d’acte de commerce avec des personnes physiques.
  6. Méfiez-vous des opérations à destination de certains pays (ex : Cote-d’Ivoire…), qui sont considérés comme « à risque ».
  7. Fournissez des renseignements bancaires complets (BIC/IBAN) pour que les fonds soient correctement transmis.

 

Vous attendez un paiement depuis l’étranger

Encore une fois, favorisez le virement pour recevoir le paiement, c’est le moyen le plus sûr à votre disposition. Pour un virement, veillez à transmettre vos coordonnées bancaires complètes pour être sûr de l’arrivée rapide et sans problème du paiement.

Excluez définitivement les chèques parce que vous ne bénéficierez d’aucune protection. Les règles et usages des autres pays étant différents de la France concernant les chèque, nous vous conseillons de ne pas accepter ce moyen de paiement. En effet, la date de validité des chèques varie selon les pays de 8 jours à 1 an par exemple ! De plus, l’envoie de faux-chèque est une pratique courante.

 

Que faut-il savoir d’autre ?

D’une manière générale, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas d’exclusion totale d’opérations avec certains pays (par exemple, l’Iran, la Corée du Nord…) ni d’embargo partiel (comme c’est le cas avec Cuba, la Lybie, la Syrie, etc.).

 

Likez ou partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1 × cinq =