Dégât des eaux : que faire ?

Le dégât des eaux est le sinistre le plus fréquent touchant au domicile. Il est garanti par l’assurance multirisque habitation qui couvre tous les dommages immobiliers et mobiliers. 

 

Les premiers réflexes en cas de dégât des eaux

Lorsque vous constatez le dégât des eaux, cherchez-en la cause et stoppez-la afin d’éviter que la fuite ne prenne plus d’ampleur. Ainsi, coupez l’eau chez vous ou alertez votre voisin si la fuite ne vient pas de votre logement. Si votre habitation est envahie d’eau, pensez à couper l’électricité. Prévenez vos voisins susceptibles d’être touchés par l’incident afin de mesurer les dommages globaux. Appelez votre assurance pour déclarer le sinistre, votre assureur vous aiguillera quant aux démarches à suivre.

Attention, évitez de tout nettoyer et réparer : il ne faut pas effacer les traces du sinistre avant l’éventuelle arrivée de l’expert. C’est lui qui devra établir le montant des dégâts et il ne peut le faire qu’en voyant réellement les dommages. Ainsi ne jetez pas non plus les biens endommagés. Néanmoins vous pouvez éponger, aérer et laisser sécher. Pensez également à prendre des photos sur le coup, elles pourront aider l’assurance à mesurer les dommages, d’autant plus si elle n’envoie pas d’expert.

 

Le constat amiable

Le constat amiable du dégât des eaux est un document  disponible auprès de votre assurance et téléchargeable depuis son site internet.  Il permet de rassembler les éléments décrivant le sinistre (lieu, circonstances, causes, natures des dommages, coordonnées des personnes concernées par le sinistre et de leur assurance). Le document doit être rempli et signé par les différentes parties. Si le dégât des eaux ne concerne que vous, il faut quand même remplir le constat amiable.

Si vous êtes victime d’un dégât des eaux, vous devez prévenir votre assurance dans les 5 jours.  Il faut également joindre à votre déclaration votre constat amiable qui doit être envoyé à votre assurance, à l’assurance de la partie adverse (si partie adverse il y a), au propriétaire du logement ou au syndic de l’immeuble. Ce document permet une indemnisation rapide et directe.

Votre assurance détermine, grâce au constat, si vous êtes victime, ou responsable. Ensuite, elle vous envoie une lettre d’acceptation, qui donne le montant de l’indemnité proposée pour votre dégât des eaux. Il prend en compte les dommages identifiés et chiffrés, ainsi que les limites de garantie prévues dans votre contrat.

Dans certains cas, votre assureur peut demander le passage d’un expert pour rechercher l’origine du dégât des eaux, définir les responsabilités, estimer le coût des réparations, ainsi que celui des biens inutilisables et donc à remplacer. Vous devez préparer pour cela un état récapitulatif de vos pertes avec des justificatifs sur les biens perdus ou endommagés.

 

 

 

 

 

Likez ou partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × trois =