Jeunes conducteurs, réduisez le coût de votre assurance auto

Lorsqu’on est jeune conducteur, l’assurance auto coûte cher. D’où l’intérêt d’étudier les différentes solutions qui s’offrent à vous. Plusieurs vous permettent de réduire la facture.

Les jeunes conducteurs ont des moyens financiers limités. Pourtant, ce sont eux qui paient leur assurance auto le plus cher, lorsqu’ils commencent à conduire. Du fait qu’ils constituent une clientèle à risque pour les compagnies d’assurances. ils sont soumis à une surprime de 100 % la première année, puis de 50 % la deuxième année et de 25 % la troisième. Ce qui double le coût de l’assurance au départ. Alors que les 18-24 ans ne représentent que 8 % de la population, ils sont impliqués dans près d’un quart (23 %) des accidents mortels de la route. Dans ces conditions, mieux vaut comparer les différentes options envisageables et être sélectif, si l’on veut optimiser son budget d’assurance.

 

Pour les conducteurs qui roulent peu

Si vous n’avez pas besoin d’un véhicule au quotidien, mais uniquement pour des trajets occasionnels et que vous résidez au domicile familial, une bonne solution consiste à utiliser la voiture de vos parents. Dans ce cas, faites-vous assurer comme « conducteur secondaire ». Ce choix occasionnera une augmentation tarifaire, mais qui restera limitée par rapport à un contrat à votre nom. Vous pourrez ainsi vous assurer, sans surprime jeune conducteur, après une période de 3 ans. Et même justifier d’un bonus, si vous n’avez pas commis de sinistre.

Si vous choisissez cette option, veillez à bien vous faire inscrire au contrat comme conducteur secondaire. Faute de quoi, vous ne pourrez pas attester de votre durée d’assurance par la suite. D’autre part, n’oubliez pas que l’utilisation du véhicule familial doit rester occasionnelle. À défaut, votre assureur pourrait dénoncer le contrat en cas d’accident.

 

Vous avez besoin de votre propre véhicule

Impossible, dans ce cas, de partager le véhicule familial. Pour autant, vous pouvez sensiblement réduire votre facture d’assurance si vous faites les bons choix. Le premier consiste à opter pour un véhicule de faible valeur, moins coûteux à assurer. Une voiture à essence, de faible cylindrée et d’un certain âge, baissera sensiblement la note par rapport à un modèle diesel, neuf et plus puissant. Quitte à opter pour une occasion, il peut d’ailleurs être intéressant de l’assurer au tiers et non pas en formule tout risque. Vu la faible valeur résiduelle du véhicule en cas d’accident, cette formule peut s’avérer suffisante.

 

Stage de sensibilisation à la sécurité

D’autres moyens de baisser la facture d’assurance existent. Si vous roulez relativement peu avec votre véhicule, vous pouvez opter pour une formule à kilométrage limité. Certaines compagnies proposent ce type d’assurance, à un tarif souvent compétitif. On trouve également sur le marché des assureurs qui consentent une remise tarifaire aux jeunes conducteurs acceptant de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité. Ces formations sont gratuites et elles présentent un double intérêt. D’une part, elles permettent de parfaire sa formation. De l’autre, elles ouvrent droit à une ristourne sur le prix de l’assurance, de l’ordre de 5 % en général. Enfin, si vous avez passé votre permis en conduite accompagnée, renseignez-vous auprès des assureurs : certains vous accorderont à ce titre une remise.

Likez ou partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

15 + 17 =